Dans le cadre de leur tournée européenne, et à quelques jours de leur date parisienne, le mythique groupe En Vogue nous a accordé un entretien exclusif.
Et c’est Terry Ellis, membre fondatrice du groupe, qui s’est livrée à nous le temps de quelques questions.

En Vogue

Salut Terry, comment vas-tu ?
Ça va bien, merci !

En Vogue est actuellement en tournée en Europe. Cette série de concerts baptisée « For The Love Of Music Tour » est l’occasion de rencontrer votre public européen.
Comment vivez-vous cette expérience ?

On passe de merveilleux moments. On adore l’Europe ! C’est vraiment un plaisir de pouvoir à nouveau donner des concerts ici.

En Vogue

Vous serez en concert à Paris le lundi 24 avril, peux-tu nous en dire plus sur le show que vous préparez pour votre public français ?
Tout d’abord, vous allez avoir droit à nos classiques ! C’est toujours un vrai plaisir de chanter nos hits sur scène. Vous aurez aussi la chance de nous voir interpréter le premier extrait de notre prochain album. Ce titre s’appelle « Deja Vu » et sa sortie est une manière de remercier nos fans pour leur fidélité et leur patience. Ça nous touche qu’ils souhaitent qu’on continue à sortir notre propre musique.
Notre show sera plein d’énergie et on compte bien faire danser notre public français tout en leur proposant ce qu’ils aiment particulièrement chez En Vogue : nos harmonies vocales.

Le titre « Deja Vu » est en quelque sorte un hommage au son des années 60. Que représente ce titre pour vous ?
En fait, cette référence au style des années 60 n’était pas vraiment intentionnelle. Quand on a travaillé sur ce titre avec nos producteurs de longue date Denzil Foster et Thomas McElroy, ils ont proposé ce groove particulier qui rappelle un peu la vieille Bossa Nova et on a complété l’écriture du titre de manière très spontanée. Finalement ce titre est une fusion de toutes nos influences.

Le public français aura-t-il la chance d’entendre d’autres extraits de votre album à venir, « Electric Cafe »?
Oui c’est possible. En fait, notre nouvel album « Electric Cafe » sortira normalement en août. On finit d’ailleurs en ce moment deux titres supplémentaires qu’on va intégrer à l’album. Pour info, on a confié la production à Raphael Saadiq, Denzil Foster et Thomas McElroy, et enfin Dem Jointz.

Votre album précédent date de 2004, ….ça date ! Que réservez-vous à vos fans avec ce nouveau projet, « Electric Cafe » ?
Il s’agit d’un projet musical éclectique qui brassera un grand nombre d’influences. Au départ, on avait envie de se diriger vers l’EDM et finalement on a créé quelque chose d’assez unique. Un son R&B avec une légère influence électro. Bien sûr, on va aussi retrouver nos harmonies vocales et notre audace artistique, notre envie de ne sonner comme aucun autre groupe.

Votre premier album « Born To Sing » est sorti il y a 27 ans. Cette année, on a fêté les 25 ans de « Funky Divas » et les 20 ans de « EV3″. En Vogue est un des groupes féminins les plus vendeurs au monde. Qu’est-ce que cela vous inspire ?
On se sent vraiment honorées et reconnaissantes. C’est génial de pouvoir continuer à faire ce qu’on aime et de voir que nos fans continuent à nous soutenir et apprécier notre musique après 27 ans de fidélité.

Que penses-tu de l’industrie musicale actuelle ?
Les choses ont beaucoup changé depuis les années 90, quand on a commencé notre carrière. Les développements technologiques et l’ascension des réseaux sociaux nous ont permis d’avoir plus de contrôle sur notre carrière. On a aujourd’hui plusieurs moyens pour diffuser notre musique, ce qui n’était pas le cas à nos débuts. Dans un sens, cela donne plus d’opportunités que pendant les années 90 où l’industrie était plus cloisonnée et n’exposait qu’un nombre limité d’artistes.

Quels artistes ont le plus influencé En Vogue ?
Je dirais qu’on a été très influencées par les voix de Chaka Khan, Gladys Knight, Aretha Franklin, Natalie Cole, Ella Fitzgerald, Jessye Norman et Nina Simone…. bref, il y en a tellement ! (rires).

Et sur la scène plus contemporaine, qquels artistes appréciez-vous ?
Il y en a plein ! Celle qu’on considère comme la meilleure de notre époque, c’est Erykah Badu. On adore aussi Jill Scott, India Arie, le groupe Mint Condition, Rashaan Patterson, Eric Benét, Anthony Hamilton, et Raphael Saadiq.

Dernière question, pas la plus simple, quelle est ta chanson préférée d’En Vogue ?
Wow… pas évident ! (Rires)
Je pense que je choisirais parmi les classiques. Disons « Hold On »….et « Never Gonna Get It » car c’est avec ces titres qu’on a explosé !

Merci Terry ! Notre interview touche à sa fin, on est impatient de vous voir sur scène lundi prochain ! A très vite !
Merci SoulRnB et on donne rendez-vous à notre public français dans quelques jours !

——————
Les derniers billets pour le concert de lundi à la Cigale sont disponibles ici !

  • Quinn

    En Vogue is still the best girl-group. No other can touch them vocally or in the looks department. Their new album sounds very exciting!